Skip to main content
Non classé

Auchan Retail France négocie son virage Cloud et se positionne pour l’avenir

By 22 mars 2022mai 12th, 2022No Comments

Auchan Retail France négocie son virage Cloud
et se positionne pour l’avenir

Auchan Retail France a entamé un virage majeur dans la gestion de ses infrastructures, pour passer d’un système On-Premise (hébergement en propre) à une approche Cloud de consommation intelligente. Récit de cette transition d’envergure avec des étapes progressives et des défis, mais également de réelles perspectives pour l’avenir d’Auchan Retail France et pour l’autonomie de ses équipes de développement.

Passer des achats physiques à une consommation mesurée de services

La DSI Auchan Retail France a longtemps suivi une approche axée sur les équipements physiques propres. Ces dernières années ont cependant vu un changement de paradigme, avec une volonté de se tourner davantage vers des services managés. On est passé d’un modèle avec des infrastructures physiques et de nombreux achats de serveurs, à la location de services Cloud spécifiques proposés par des Cloud Providers. Jérémy Billiet, Product Owner Cloud à la DSI Auchan Retail France, est aux premières loges de cette transition : « Avant, nous achetions au fur et à mesure de nos besoins. Cette approche, appelée ‘on-premise’, impliquait énormément d’infrastructures physiques et donc de besoins de maintenance. Aujourd’hui, on est plutôt dans une approche de consommation réfléchie. On loue des services pour assurer nos besoins à l’instant T. Cela permet de résoudre des problématiques, mais il faut trouver un bon équilibre pour arriver à des performances optimales et ne jamais glisser vers la tentation de l’illimité et donc la surconsommation. » 

Vers un Cloud plus disponible, sûr et élastique

Les Cloud Providers permettent la mise en place de services managés, compliqués à organiser en interne. Certains services de base de données ou de stockage sont ainsi passés en mode managé. Cette approche allège la gestion interne : Auchan Retail France demande le service, sans devoir gérer le volet matériel. Cela apporte de la flexibilité, en plus de l’élasticité propre au Cloud : si un jour 200 ou 500 VM (Virtual Machines) sont nécessaires, c’est possible. Et si le lendemain le projet s’arrête, on éteint tout et les coûts s’arrêtent aussitôt.

Cette évolution transforme le métier des experts. Ils deviennent de véritables intégrateurs de solutions managées Cloud. Jérémy Billiet est partisan de cette transition : « Dans un monde de publication de données, nous devons disposer de données exposées – de manière sécurisée – sur internet, et accessibles depuis n’importe quel type d’application. Dans ce contexte, Auchan a une orientation pleinement ‘Data Centric’ : les données sont rassemblées à un endroit, et le système applicatif va tout récupérer dans ce centre de données. Un tel centre est rendu possible par les Cloud Providers. Cela implique de la praticité, de la simplicité, en plus d’une évidente rapidité de déploiement. »

L’adhésion des équipes de développement dans un monde changé

L’adhésion des équipes de développement est le défi numéro un, car un mode de fonctionnement différent influence leur quotidien. Ce nouveau monde implique des besoins de formations pour apprendre à consommer intelligemment ces services, en gérant les coûts. Jérémy Billiet précise : « La gestion d’infrastructures n’est plus la même qu’avec des datacenters en propre car cela se fait maintenant via un portail web. Historiquement, les experts techniques se chargeaient du déploiement pour les équipes de développement. Maintenant, on déploie les ressources avec du code, c’est ce que l’on appelle « l’Infrastructure As Code » : on décrit l’infrastructure dans des fichiers de configuration, le code décrit dans ces fichiers interagit avec les Cloud Providers, qui nous fournissent ce que nous avons demandé. L’automatisation a certes été progressive, mais le gain de temps est réel. Nous avons tout le nécessaire pour coder avec des modèles de fichiers, et les équipes peuvent – au besoin – les multiplier. » 

Rendre la main aux développeurs

Pour les équipes de développement, le changement est de taille. Il y a davantage d’automatisation mais le système se veut plus transparent. Grâce à l’automatisation, de nombreux éléments et composants techniques sont embarqués par défaut dans le code. Chacun développe ses ressources en fonction de ses besoins.

L’adhésion des développeurs est primordiale car la transition va continuer dans ce sens. Après la première étape réussie de la migration vers le Cloud, Auchan Retail France va plus loin dans l’abstraction des couches techniques en passant à la conteneurisation de ses applications. Un conteneur étant un ensemble de processus logiciels léger et indépendant, regroupant tous les fichiers nécessaires à l’exécution des processus. L’étape ultérieure, avec une utilisation plus importante de ressource type serverless, devrait encore réduire les besoins de gestion technique interne et s’appuyer davantage sur des services managés : les équipes n’ont plus qu’à se focaliser sur le développement de leurs applications, le Provider s’occupera de faire tourner l’application sur le service managé répondant le plus à leurs besoins.

« On s’oriente de plus en plus vers des technologies ‘serverless’ », confirme Jérémy Billiet. « Au final, on rend la main aux équipes de développement. Il gagne maintenant en autonomie, même si les équipes Cloud restent les garantes  de l’architecture, la sécurité et des bonnes pratiques d’utilisation du Cloud. »

Auchan Retail France en bonne position en sortie de virage

« Le virage Cloud est bien négocié, mais la course ne s’arrête jamais. Pour les développeurs, presque plus rien ne tourne sur les datacenters historiques. La centralisation des données fait qu’à terme, l’ensemble des environnements applicatifs ira récupérer les données sur des services du Cloud. « C’est vrai qu’on pousse de plus en plus vers des services managés. Plus nous utiliserons ces nouvelles technologies, plus nos applications seront résilientes et ainsi généreront moins d’irritants pour nos utilisateurs. », résume Jérémy Billiet, avant de conclure : « Si je devais exprimer les objectifs pour cette fin d’année, je reviendrais d’abord sur la bonne adhésion des équipes de développement à l’orientation Cloud prise par la DSI. Ensuite, nous poursuivrons notre orientation service et continuerons d’accompagner les équipes IT dans cette transformation. À mon sens, Auchan Retail France a bien négocié son ‘virage Cloud’, même si nous devons rester attentifs aux évolutions du marché. Nos équipes y travaillent activement, et nous espérons d’ailleurs les renforcer. Ce qui n’est pas toujours évident, car les profils recherchés sont assez spécifiques, mais la perspective de participer à cette vaste conversion Cloud devrait convaincre les vrais passionnés. La passion pour les technologies Cloud est essentielle : il faut avoir la volonté de rester à jour, dans un domaine où tout change très vite. Nous privilégions donc les profils avec de réelles capacités d’adaptation et d’évolution. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :